Membres

Direction du projet
Claire Barel-Moisan
Chargée de recherche au CNRS (UMR LIRE. ENS Lyon)
Ancienne élève de l’ENS Ulm, agrégée de Lettres modernes, ancienne pensionnaire de la Fondation Thiers, docteur en littérature française, elle enseigne actuellement à l’Université Paris 3. Ses travaux portent sur la poétique romanesque au XIXe siècle (Balzac, Sand, Flaubert) et sur les rapports entre littérature et science au XIXe.
Publications en lien avec le programme ANR :
— « Écrire pour instruire », dans La Civilisation du journal, histoire culturelle et littéraire de la presse française au XIXe siècle (1800-1914),éd. Nouveau Monde, 2011, p. 745-771.
— Édition : Le Monde tel qu’il sera, Émile Souvestre, éd. Skol Vreizh, 2013.
— « La science au futur antérieur : les romans d’anticipation dans la presse de vulgarisation scientifique », dans C’était demain : anticiper la science-fiction en France et au Québec, sous la dir. de Natacha Vas-Deyres et Patrick Guay, Eidôlon, à paraître en 2015.
— « La naissance d’un genre de littérature industrielle : le roman d’anticipation scientifique », dans Création et discours social à l’ère de la littérature industrielle, sous la dir. de Monia Kallel, à paraître en 2015.

Membres de l’équipe ANR
Laurent Bazin
Maître de conférences à l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines
Agrégé de Lettres modernes, docteur en lettres, il est vice-président de l’AFRELOCE (Association Française de Recherche sur les Livres et les Objets Culturels de l’Enfance). Ses travaux portent sur la littérature pour la jeunesse au XXe siècle, en particulier le roman pour adolescents.
Publications en lien avec le programme ANR :
— « Dystopie et provocation : la construction du lecteur dans la littérature de jeunesse contemporaine », dans Littérature de jeunesse et engagement(s), Presses de l’Université de Strasbourg, 2011, p. 309-318.
— « Figurations, défigurations : représentations dystopiques dans la littérature pour la jeunesse de l’entre-deux-guerres », dans (Bé)vues du futur. La dystopie par le texte et l’image (1840-1940), Presses Universitaires du Septentrion, à paraître en 2014.

Simon Bréan
Maître de conférences en littérature française du XXe siècle à l’Université Paris-Sorbonne, membre du CELLF.
Ancien élève de l’ENS Ulm, agrégé de lettres classiques, docteur en littérature française, il est spécialiste de science-fiction. Il est également secrétaire adjoint de la SELF XX-XXI et membre du comité de rédaction de la revue ReS Futurae.
Publications en lien avec le programme ANR :
La Science-fiction en France, Théorie et histoire d’une littérature, Paris, PUPS, « Lettres Françaises », 2012.
— « Toute l’horreur de l’inconnu : la figure de l’Autre, entre fascination et rejet, dans l’anticipation française (1908-1953) », dans C’était demain : anticiper la science-fiction en France et au Québec, sous la dir. de Natacha Vas-Deyres et Patrick Guay, Eidôlon, à paraître en 2015.

Hugues Chabot
Maître de conférences en histoire des sciences et des techniques à l’Université Claude Bernard Lyon 1.
Docteur en Histoire des Sciences et des Techniques, il a travaillé sur les représentations de l’activité scientifique dans l’espace public (l’Académie des Sciences et les savants dans la presse du XIXe siècle) ainsi que sur l’épistémologie dans la science-fiction au XXe siècle.
Publications en lien avec le programme ANR :
— « Jacques Babinet : un savant vulgarisateur », dans J. Dhombres (dir.) Aventures scientifiques, Savants en Poitou-Charentes du XVIe au XXe siècle, Les éditions de L’Actualité Poitou-Charentes, 1995, p. 16-29.
— « Les Mains d’Orlac, entre imaginaire, médecine et corps modifié », postface à Maurice Renard, Les Mains d’Orlac, Lyon, Les moutons électriques éditeur, 2008, p. 289-309.
— Chabot H. et Goffette J., « Maurice Renard sous le regard de la philosophie des sciences et de la philosophie de l’imaginaire », Alliage, Culture – Science – Technique, n°60, juin 2007, p. 154-167.

Jean-François Chassay
Professeur au Département d’études littéraires de l’Université du Québec à Montréal (depuis 1991).
Membre fondateur du centre Figura sur le texte et l’imaginaire (Université du Québec à Montréal), il a travaillé sur les rapports entre science et littérature, au XIXe et au XXe siècles (France, Québec, États-Unis), auxquels il a consacré une dizaine d’ouvrages.
Publications en lien avec le programme ANR :
Au cœur du sujet. Imaginaire du gène, Montréal, Le Quartanier, « Erres essais », 2013, 382 p.
Si la science m’était contée. Des savants en littérature. Paris, Seuil, « Science ouverte », 2009, 303 p.

Christèle Couleau
Maître de conférences à l’Université Paris 13.
Ancienne élève de l’ENS Fontenay-Saint-Cloud, agrégée de Lettres modernes, docteur en Littérature française, elle travaille sur les poétiques romanesques du XIXe siècle, notamment sur le discours auctorial. Elle est co-directrice de la revue Itinéraires.
Publications en lien avec le programme ANR :
— « “Qui sait ?” Faire savoir et faire croire dans les romans de Jules Verne », in Jules Verne ou les inventions romanesques, « Romanesques », numéro hors série, Amiens, Encrage Université, octobre 2007, p. 51-65.

Stéphanie Dord-Crouslé
Chargée de recherche au CNRS (UMR 5611 LIRE, équipe ENS de Lyon).
Ancienne élève de l’ENS Ulm, agrégée de Lettres modernes, docteur en lettres, elle est spécialiste de Flaubert, de génétique textuelle et des humanités numériques. Elle est membre fondateur du consortium CAHIER.
Publications en lien avec le programme ANR :
— « Nouveaux objets éditoriaux. Le site d’édition des dossiers documentaires de Bouvard et Pécuchet (Flaubert) » ; Les Cahiers du Numérique, n° 3-4/2011, Paris, Lavoisier, 2012, p. 123-145. [En ligne sur CAIRN]
— Gustave Flaubert, Les dossiers documentaires de Bouvard et Pécuchet. Édition intégrale balisée en XML-TEI accompagnée d’un outil de production de « seconds volumes » possibles, 2012.

Delphine Gleizes
Maître de conférences à l’Université Lyon 2, membre de l’UMR IHRIM.
Ancienne élève de l’ENS Fontenay-Saint-Cloud, agrégée de Lettres modernes, docteur en littérature française. Ses travaux portent sur les rapports entre texte et image (notamment à travers le livre illustré et le cinéma des premiers temps), et sur les effets de circulation entre culture visuelle, imaginaire scientifique et univers littéraire.
Publications en lien avec le programme ANR :
— Co-organisation avec Claire Barel-Moisan du colloque Merveilles électriques, 16-18 novembre 2016 et de l’exposition Electromania (BU Université Lyon 1)
— « « Tout est optique. Ou jeu d’optique ». Machines à images et morale de l’histoire », Écrire l’Histoire, n°5, printemps 2010, p. 61-74.
— « Un astronome dans le débat public : Jérôme de Lalande, de l’expertise à la polémique », La Guerre des étoiles. L’astronomie entre lettres et sciences, Orages, Stéphane Zékian dir., n° 13, mars 2014, p. 22-40.
Machines à voir. Pour une histoire du regard instrumenté, (Anthologie XVIIe-XIXe siècles), en collaboration avec Denis Reynaud (à paraître aux PUL, 1er semestre 2017).

Matthieu Letourneux
Maître de conférences à l’Université Paris Ouest.
Ancien élève de l’Ecole Normale Supérieure (philosophie), agrégé de Lettres, docteur en Littérature comparée, il travaille sur les logiques sérielles dans les productions médiatiques et la culture de jeunesse au XIXe et au XXe siècles. Il est rédacteur en chef de la revue universitaire Belphégor, Littératures populaires et culture médiatique.
Publications en lien avec le programme ANR :
Le Roman d’aventures, 1870-1930, Limoges, PULIM, « Médiatextes », 2010.
La Librairie Jules Tallandier, 1870-2000, Histoire d’une grande maison d’édition populaire (en collaboration avec Jean-Yves Mollier), Paris, Nouveau Monde, 2011.

Sarah Mombert
Maître de conférences en littérature française du XIXe siècle à l’ENS de Lyon.
Ancienne élève de l’ENS Fontenay-Saint-Cloud, agrégée de Lettres modernes, docteur en Lettres modernes, elle est spécialiste du roman populaire au XIXe siècle (notamment le roman de cape et d’épée), de la presse du XIXe (édition des journaux d’Alexandre Dumas).
Publications en lien avec le programme ANR :
— « Profession : romancier populaire », dans Le Roman populaire, 1836-1960. Des premiers feuilletons aux adaptations télévisuelles, dirigé par Loïc Artiaga, Autrement (« Collection Mémoire/Culture »), 2008, p. 55-74.
— « Les ornières du temps. Le voyage dans le temps chez Théophile Gautier », Théophile Gautier : une écriture paradoxale de l’histoire, Bulletin de la Société Théophile Gautier, 34, 2012, p. 148-162.

Valérie Stiénon
Maître de conférences en littérature française à l’Université Paris 13.
Ancienne chercheuse du FNRS (Belgique), elle travaille sur la critique littéraire (Roland Barthes, critiques-écrivains), sur la littérature « panoramique » du XIXe siècle et sur le roman d’anticipation au XIXe et au XXe. Elle est co-directrice de la revue COnTEXTES.
Publications en lien avec le programme ANR :
— (avec Clément Dessy), (Bé)vues du futur. La dystopie par le texte et l’image (1840-1940), Presses Universitaires du Septentrion, à paraître en 2015.
— « La dystopie d’Émile Souvestre à Léon Daudet. Petite traversée générique », dans Jean-Paul Engélibert et Raphaëlle Guidée (dir.), Dystopie et perturbations de l’utopie, Presses Universitaires de Rennes, coll. « La Licorne », à paraître en 2015.
— (direction), Utopies et mondes possibles. Le récit d’anticipation en Belgique francophone, Textyles, n°47, 2015.

Chercheur post-doctorant
Émilie Pezard

Agrégée de Lettres modernes, elle a enseigné à l’Université de Bourgogne, à l’Université Paris 3 et à l’Université de Franche-Comté. Elle a soutenu en 2012, à l’Université Paris-Sorbonne, une thèse intitulée Le Romantisme « frénétique » : histoire d’une appellation générique et d’un genre (1821-2010). Elle travaille sur la poétique et la réception des genres au XIXe siècle et sur les rapports entre littérature populaire et littérature légitime.
Publications en lien avec le programme ANR :
— « La vogue romantique de l’horreur : roman noir et genre frénétique », Romantisme, n° 160, « Conquêtes du roman », dir. José-Luis Diaz, 2ème trimestre 2013, p. 41-52.
— « Une figure moderne du fantastique : le magnétiseur dans trois romans de Balzac, Dumas et Soulié (Le Centenaire, Joseph Balsamo, Le Magnétiseur) », Colloque « La science en fiction », dir. Éric Lysøe et Gaëlle Loisel, Université de Clermont-Ferrand, 15-16 mai 2014. À paraître en 2015.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *