Parution : Le Roman des possibles. L’anticipation dans l’espace médiatique francophone (1860-1940)

Depuis les premières œuvres importantes de Jules Verne — figure fondatrice à la fois par le contenu de ses romans et par son succès populaire — jusqu’au début de la Deuxième Guerre mondiale, cet ouvrage porte sur l’anticipation dans la francophonie et en propose une archéologie. D’où vient ce nouveau genre? Comment s’est-il développé? Les désignations génériques « anticipation » et « science-fiction » n’étant intervenues que tardivement, comment cette identité a-t-elle pu se dégager au fil des décennies, tant dans l’espace médiatique que dans le discours social fin de siècle? 
Les auteurs de ce livre font valoir les dimensions historiques et sociales du genre et croisent des lectures axées sur la socialité des textes, tout en décodant les fictions et en les ancrant dans la réalité de leur époque. Ils offrent au lecteur — amateur de science-fiction, d’anticipation et, plus largement, d’histoire littéraire — une somme sur les premiers temps d’un genre indissociable des avancées de la science et des débats en cours. 

Claire Barel-Moisan est chargée de recherches au CNRS (École normale supérieure de Lyon). Elle enseigne à Hamilton College (Paris) et à Middlebury College (Vermont). Spécialiste de la poétique romanesque balzacienne, elle s’intéresse également aux sciences dans le roman français et dans la presse. 

Jean-François Chassay est professeur au Département d’études littéraires de L’Université du Québec à Montréal. Il a publié une trentaine de livres portant essentiellement sur les liens entre littérature et science, ainsi que sur l’américanité.

Commander le livre sur le site de l’éditeur


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.